Première surprise

La première surprise, c’est quand je jette un coup d’oeil sur mon billet ce matin 1h avant le départ. Mon train part de gare du Nord, pas de gare de l’Est ! J’ai trop lu Paris-Pékin par le Transsibérien quand j’étais petite !

Le premier train est un beau Thalys, surtout à l’intérieur avec ses fauteuils en velours flambant rouge ou rose. J’écris ces lignes en direct du train avec le wifi !  Quelque chose qui ne risque pas d’arriver entre Moscou et Irkoustk.

Le premier repas, un panini tomates-mozza qui fait plier ma fourchette bien que le monsieur au comptoir m’ait juré avec un grand sourire que « Tout est bon ici ».

Le premier imprévu, une grève des agents de la SNCB si bien que nous sommes immobilisés à Bruxelles, ce qui me permet de fouler le sol belge.

La première douceur, un fondant chocolat-framboise pris à emporter chez Mon oncle, le vigneron, table d’hôtes où mon père m’a invitée hier soir pour me sortir le nez de mon sac à dos et du stress du grand départ. En entrée, du pâté basque et un fromage de chèvre frais servi avec une huile d’olive à tomber par terre, puis un poulet cuit à l’étouffé avec olives et celeri, le tout arrosé d’un chouette cahors. Atmosphère famillière, tables de bois derrière de grandes vitres, plat unique et service « comme à la maison », patron gentil et fantaisiste, avec ses humeurs et ses coups de stress, qui cuisine à l’inspiration… Une adresse pas comme les autres.

Mon oncle le vigneron, 2 rue Pradier 75019 PARIS T 01 42 00 43 30. Métro Pyrénées. Réserver. 20 à 30 euros par personne.

Publicités

3 commentaires on “Première surprise”

  1. Isa A "cousin" dit :

    Comme bien souvent, je cours après le train, mais cette fois, quel train ! Il est magnifique, resplendissant.
    Merci d’être l’aventurière de la famille. Tu n’imagines pas quelle fenêtre tu ouvres dans mon quotidien plan plan et laborieux de ménagère de – de 50 ans. Je me délecte déjà des dizaines de milliers de kms de carnets de voyage que tu nous invites à partager. Bises et pensées pour la fille aux semelles de vent.

  2. Marine dit :

    Ah merci cousine pour ton commentaire ! Tu me donnes du courage pour la suite ! Petite bise de Varsovie où je fais une escale, l’architecture donne le choix entre la pâtisserie germanique refaite après-guerre et la fameuse skyline stalinienne… Bref, ça sent déjà Moscou et Saint-Petersbourg et je pense bien à toi. Embrasse bien la famille et les cigales pour moi

  3. […] quand je montre les photos du Thalys flambant neuf qui m’a amenée à Cologne. Comment ai-je osé dire que les trains russes étaient supers ? […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s