Globetrotter

Un grand magasin de 4 étages entièrement consacrés à l’outdoor et au voyage. Un bassin pour tester votre canoé avant de l’acheter. A moins que vous ne soyez venus chercher une veste spéciale « conditions extrêmes » auquel cas vous pouvez la jauger sous la douche ou dans une chambre glaciale. Un couple monte les escaliers avec ses bâtons de marche, des enfants attendent leurs parents en s’initiant à l’escalade au soleil. Des linéaires de portefeuilles, sacs, livres, matériel pour enfants… A chaque section je saute au cou des vendeurs et les informe que nous n’avons vraiment rien d’aussi bien à Paris – des fois que ça leur donne l’idée d’ouvrir une succursale. Le Vieux Campeur, trop orienté montagne à mon goût, est écrasé à plates coutures.

Je pourrais écrire un bottin sur les préparatifs, le contenu de mon sac et mes atermoiements sans fin sur le choix de chaque paire de chaussettes. Il me faudrait surtout un guide pratique Marabout ou une session de coaching spécialisée pour apprendre à voyager léger… En attendant, vous serez certainement captivés d’apprendre que j’ai acheté chez Globetrotter :

– un petit sac pour la journée : parfait pour équilibrer mon gros sac à dos. J’y glisse mon petit ordinateur mais aussi GQ et Point de vue que je songe à traîner jusqu’en Sibérie pour être sûre de ne pas m’ennuyer dans la steppe.

– une indispensable serviette qui sèche vite : la princesse au petit pois en moi frémit à l’idée de devoir se sécher avec un genre de peau de chamois synthétique mais ça sèche super vite et c’est léger.

– une thermos pour jeter l’eau brûlante du samovar sur le thé amené de France en 3 variétés différentes. Le Lapsang Souchong me manque déjà, je suis sûre que j’en trouverai à Moscou.

– une nouvelle trousse de toilette : la précédente était encore poisseuse d’une fuite d’huile de massage lors du dernier voyage.

Bref, mon sac qui allait « sûrement peser 8 à 10 kg » assurais-je 2 jours avant le départ, en pèse 14 en réalité. Mais finalement c’est pas très lourd pour un long voyage au froid et au chaud, si ?

Pour alléger mon karma à défaut de mon sac, je n’ai pas manqué de rendre visite à la cathédrale de Cologne. Si furieusement noire et gothique à l’extérieur, si majestueuse à l’intérieur, le fond si loin qu’il semble noyé dans une brume ou dans le glacis d’un tableau. Comme je n’avais pas eu le temps de passer à Sainte-Rita boulevard de Clichy avant de partir, j’ai fait brûler un cierge pour faire un beau voyage. Et que vous vous portiez tous bien en mon absence. Rendez-vous à Berlin.


PS : une excellente adresse de brunch pour votre prochain séjour à Cologne, à 2 stations de S-bahn de la cathédrale/gare : Die Zeit der Kirschen, Le temps des cerises, avec sa longue salle toute en bois clair et ses murs couverts de tableaux, son jardin au calme et son super brunch : confitures maisons, excellentes salades (j’adore le mix orange-fenouil), et de nouveaux plats qui arrivent sans cesse : canapés de saumon, omelette norvégienne géante… 16€ hors boissons chaudes. Réserver.

Venloer Str 399, 0221 9541906, http://www.dzdk.de

Publicités

6 commentaires on “Globetrotter”

  1. Marianne Gérard dit :

    Ca alors je n’imaginais pas les Allemands aussi portés sur l’outdoor ni surtout avec de tels magasins… impressionnant le bassin de test pour canoë…

    Le sac pour la journée c’est un sac à dos multi contenants du type « romain » ?

    A +

  2. sweetmary dit :

    flutte ! viens de perdre mon com

  3. sweetmary dit :

    salut

    Have a fun trip ! Pas eu le temps de se voir avant ton départ pour te le souhaiter en direct.

    Ce magasin est effectivement hallucinant !

    Quand à la cathédrale de Cologne, elle ressemble vachement à l’abbatiale st ouen de Rouen (cf http://architecture.relig.free.fr/ouen.htm voir à gauche « visite interieur » et « visite extérieur »)

    Sinon, ici, c’est plutôt la guerre des boutons (de varicelle !)

    bises

  4. christian gerard dit :

    Alors ça y est, c’est parti ? je pense que c’est la meilleure période . Vous prenez le transsibérien quand ?
    J’ai toujours mon trajet raté en travers de la gorge… Alors bonne route et… peut-être à Pékin.

  5. Marine dit :

    @ Marianne : oui, c’est ça ! J’en ai découvert toute une série chez Jack Wolfskin, la marque d’outdoor préférée des Allemands.
    @ Sweet : comme quoi, j’aurais pu prendre le train à Saint-Lazare plutôt ;o) Bon courage avec la varicelle, j’espère que U et toi l’avez dééjà eue !
    @ Christian : pas très planificatrice dans l’âme, je n’ai pas pris mon billet pour Moscou alors le transsibérien… J’espère bien arriver quand même jusqu’à Pékin !

  6. […] la succursale berlinoise de Globetrotter, histoire d’apprendre à mieux ajuster mon sac. Comme ça je peux l’alourdir encore : […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s