Piérérods

Au début, ils m’énervent ces passages souterrains : Moscou est criblée d’énormes avenues post-soviétiques et c’est la seule manière de les traverser.

Je finis par me dire qu’on doit les apprécier en hiver, entre 2 marches dans le blizzard.

Et par les trouver attachants avec leurs ribambelles de petits magasins bourrés à craquer de tous ces trucs indispensables que chez nous on cherche en vain sur le trajet boulot-maison : cigarettes, fleurs et montres, fusils et poupées en plastiques (dans la même boutique), cartouches d’encre pour imprimantes, cadenas, blasons militaires, bières, thermos, bonbons, nappes et porcelaine, perruques, boussoles, maillots de bains, lingerie grande taille, boomerangs australiens…

Le courrier de Russie racontent que ces boutiques, qu’on trouve également sur tous les trottoirs de la ville, sont souvent tenues par des provinciales ou des immigrées venues chercher une prospérité (relative) dans la capitale. Elles passent leur journée claquemurées dans leurs guérites en raison des vols. Ca n’empêche pas de faire la fête de temps en temps apparemment :

Publicités

3 commentaires on “Piérérods”

  1. Maud dit :

    Bonjour Marine,

    Je me régale depuis une semaine de votre blog de voyage. Et je me décide enfin à vous envoyer un petit message de soutien.Ouf, les enfant son couchés et DORMENT! J’ai pris le transsibérien en 2005 et suis descendue jusqu’à Sumatra par voie terrestre : voyage et travail, je suis comédienne et joue dans les CCF. OUIIIIIIIIIIII je vous comprends, oh combien! A Moscou à cette époque, je tentais de parler à de jeunes filles aux passages piétons en anglais pour demander mon chemin (puisque tout est en cyrillique), elles me regardaient navrées d’avoir en face d’elle une pauvre européenne ne parlant même par Russe! Les Provodnitsa , aimables comme à leur habitude, interdisaient les toilettes à certains horaires. Certains policiers avaient m^me en vérifiant le compartiment d’européennes , caché de la drogue dans une des couchettes. Le chien l’a trouvé et ils ont beaucoup ri,c’était un « entrainement »! Nous, pas vraiment.Etc, etc, j’ai fini par en rire , il n’y a que ça à faire!! Une fois à Oulan Baator, tout s’est détendu. L’Asie pointe son nez et ça fait du bien…
    Bonne continuation de voyage et au plaisir de vous lire….

  2. […] Rien de mieux que ce qu’il y a sur le quai ou dans la gare : des petites boutiques qui vendent tout ce qu’il faut pour voyager, des plats instantanés aux lingettes démaquillantes en passant par les brosse à vêtements minuscules : ambiance piérérods. […]

  3. Marine dit :

    Maud, merci beaucoup pour le commentaire et vos anecdotes de voyageuse ! Jusqu’à Sumatra, ça a du être un voyage fantastique !
    A très bientôt


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s