Les nouilles par dessus le pont – et autres spécialités chinoises

A Xi’an, parmi les spécialités locales, ne pas rater la soupe aux nouilles et au mouton musulmane dite « Yang Rou Pao Mo« , dans laquelle on émiette du pain dense. Plus exactement, ça se passe comme ça :
La serveuse me colle un bol avec 2 petits pains sur la table et me fait comprendre que je dois travailler. Moi, flemmarde je coupe une dizaine de morceaux, j’ai bien le temps de voir comment ça goûte en vrai – surtout que le pain est dur, c’est pas facile à émietter ce truc.

Sauf que non, la serveuse n’est pas d’accord : il faut TOUT découper, elle me montre le bol de bons élèves pour appuyer son propos. Et en morceaux beaucoup plus petits, juge-t-elle lors de son 2ème passage. 10 minutes et 3 ampoules plus tard…

…devant mes bras résolument croisés, elle consent à emmener mon bol en cuisine sur lequel on va verser le bouillon brulant.

A l’arrivée, ça tient au corps et c’est divin : j’ai adoré en été alors j’imagine l’effet en hiver par moins 10 degrés ! Je me croirais en Asie centrale – d’alleurs j’y suis, Xi’an est le point de départ de la Route de la Soie. Je note que les 2 jeunes mecs qui s’installent à ma table découpent leurs pains grossièrement en 45 secondes et que la serveuse ne moufte pas mais bon, si moi la touriste on m’embête, c’est pour que je découvre la spécialité dans les meilleures conditions possibles, n’est ce pas ?

En Chine, il y a souvent du grand spectacle à table. La chaîne South Beauty (cuisine sichuanaise pour bobos chics), propose par exemple une salade passée au shaker sous vos yeux : j’adore et tant pis si j’ai l’impression d’avoir 5 ans 1/2 ! A Shanghai, Alice m’a fait découvrir les nouilles par dessus le pont, une spécialité du Yunnan : une série d’ingrédients crus à glisser dans un grand bol de bouillon recouvert d’une fine couche d’huile pour le maintenir brûlant. Une fondue quoi, mais dans un bouillon plein de saveurs.

La légende raconte qu’un candidat aux examens impériaux étudiait sur une île si bien que sa femme devait traverser le pont pour lui apporter son déjeuner – qui arrivait invariablement froid. C’est alors qu’elle aurait eu l’idée du film d’huile pour maintenir le bouillon bien chaud. Ou qu’elle aurait trébuché un jour en traversant le pont et découvert que la viande s’était renversée dans le bouillon de nouilles – et que c’était délicieux.

En tous cas, c’est rigolo et c’est bon !

Publicités

One Comment on “Les nouilles par dessus le pont – et autres spécialités chinoises”

  1. IboIbo dit :

    Et si on te fait bosser au restaurant, il faut aussi laisser un pourboire ???

    En tout cas, miamm… les plats chinois en Chine me manquent ! Vivement que…

    bizzz


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s